Comment le Yoga peut-il nous aider à devenir mère ?

Comment le Yoga peut-il nous aider à devenir mère ?

Créer de l’espace dans le corps…

Quand survient en tant que femme le désir de devenir mère, le rapport au corps prend une toute nouvelle dimension. Cette enveloppe physique, déjà fort difficile à apprivoiser, s’apprête à devenir non plus seulement le réceptacle d’une seule et même âme, mais bien de deux. « Dans notre société et dans nos vies quotidiennes, nous ne sommes pas connectés à notre corps comme l’exige une grossesse. C’est une période très animale où l’on doit écouter ce corps qui prend le dessus. Le Yoga permet de développer cette conscience corporelle », explique Mariana, professeur de Yoga prénatal et postnatal au centre parisien Rasa Yoga Rive Gauche.

Au cours d’une grossesse, les organes du bassin sont énormément sollicités et, face à tous ces nouveaux bouleversements subis par le corps, on persiste à trouver un moyen d’entrer en connexion avec le petit être qui grandit à l’intérieur de soi. C’est pourquoi il est de plus en plus tendance – et réellement bénéfique – de pratiquer le Yoga enceinte. Mais les avantages sont d’autant plus nombreux lorsqu’on commence AVANT une grossesse.

En effet, quand les différentes chaînes musculaires ont bien été assouplies à l’aide des asanas (postures de Yoga), le corps garde la mobilité dont il a besoin pour le bon déroulement du travail, mais aussi pour gérer la douleur, car il est plus facile de trouver la bonne position une fois le moment venu. Afin de conserver un périnée actif et en bonne santé, mais aussi en vue de son propre rétablissement après l’accouchement, il est également essentiel de renforcer la paroi inférieure du pelvis. Justement, quand elle est bien ciblée, la pratique permet de comprendre le fonctionnement de ce muscle souvent oublié et de le faire travailler correctement. Mais le Yoga va beaucoup plus loin…

Le bassin est notre deuxième centre énergétique. Il est extrêmement sollicité pendant la grossesse.

Le bassin est notre deuxième centre énergétique – ou Swadhisthana chakra, le chakra des énergies sacrées. Qu’il s’agisse de « kundalini » (la force vitale qui, d’après le Yoga, prend la forme d’un serpent remontant le long de la colonne vertébrale au moment de l’éveil spirituel) ou bien de « seika tanden » (siège du hara en arts martiaux), toutes les pratiques spirituelles s’accordent à dire que, au centre même du bassin, siège la source de l’énergie vitale. Et comme une mystérieuse coïncidence, c’est en cet endroit que se trouve l’utérus. Oui, la vie commence dans le bassin…

… et créer de l’espace dans le cœur

L’eau et la Lune sont respectivement l’élément et la planète associés à Swadhisthana chakra. Il a par conséquent un impact direct sur la gestion des liquides dans notre corps (la lymphe ou encore les larmes…). D’un point de vue émotionnel, il fait écho à notre famille, au passé et à l’enfance. Nos états affectifs lui sont donc intimement reliés.

La pratique du Yoga pendant la grossesse aide libérer les émotions que nous refusons d’exprimer au niveau de l’aine.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la “détox émotionnelle” ne passe donc pas par le dos. En effet, nous stockons toutes les émotions que nous refusons d’exprimer, positives comme négatives, en un tout autre lieu : l’aine.

Comme vous le savez peut-être, le Yoga permet de faire un travail intense sur le Psoas iliaque qui, en passant par le creux de l’aine, assure la connexion entre le bassin et la colonne vertébrale. Quand vous faites un « lunge » – la fameuse posture utilisée par les runners pour s’étirer après une course – c’est lui que vous assouplissez. C’est aussi toutes les frustrations liées à votre vie familiale que vous expulsez. Vous seriez surpris de découvrir la quantité de toxines que ce muscle fléchisseur est capable de contenir – vous entendrez d’ailleurs souvent les ostéopathes mentionner le psoas comme étant « le muscle poubelle » de notre système. D’autres l’appellent aussi « le muscle de l’âme ».

De par son grand processus détoxifiant, le Yoga et plus précisément les ouvertures de hanches permettraient donc par extension d’harmoniser les relations, mais aussi faciliteraient un processus fastidieux et responsable de bien des douleurs : le pardon. Les énergies et autres vestiges du passé qui stagnent ordinairement dans cette zone et nous empêchent d’avancer, peuvent alors enfin être évacués – c’est pourquoi de nombreuses personnes  « craquent » pendant ou après un exercice d’ouverture de hanches, le déblocage émotionnel est souvent particulièrement intense…

Outre le bassin, le Yoga permet également de créer énormément d’espace dans la cage thoracique – si vous avez déjà essayé de faire des flexions arrières, comme le « Cobra », vous savez à quel point la pratique des asanas permet de libérer de l’espace dans le cœur, dans tous les sens du terme. Quand Anahata, le chakra qui lui est associé, est bien ouvert on s’autorise enfin à faire preuve de bienveillance envers soi-même, et donc envers les autres. On agit non plus par ego mais par compassion. On est prêt à accueillir la vie… Car une fois que les blocages émotionnels n’ont plus lieu de cité, deux autres énergies à la source de toute chose peuvent alors librement circuler dans le corps : celles de l’amour inconditionnel et de l’instinct maternel.

Pour aller plus loin : Yoga : 10 postures pour bien vivre sa grossesse

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Sylvie Hampikian

Sylvie Hampikian

Adeline Alternative Montessori

Adeline

Sème et diffuse la bienveillance !

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Anne-Claire

Anne-Claire

Maman bio, green-geekette, accro au homemade

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Blaise

Blaise

Méditation, cultures du monde font partie de ses sujets favoris

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Catherine

Catherine

Aiguise sa curiosité sur les tendances bien-être et de la parentalité

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !