Pourquoi se mettre au trail ce printemps ?

Pourquoi se mettre au trail ce printemps ?

Le trail, c’est tout simplement une course à pied, version nature. Il se pratique sur des chemins, des sentiers, et non plus sur des routes. Il se caractérise par des dénivelés souvent plus importants et des revêtements irréguliers car c’est un sport qui se soumet aux contraintes des lieux dans lesquels il se pratique.

Pour moi, ce sport, c’est l’incarnation de la liberté. Loin de la frénésie urbaine, c’est un moment de recueil avec soi-même au cœur de la nature. Il permet de contempler les trésors de la nature à taille humaine, grâce à la seule force de son corps. Pas de moteur, pas de mécanique, la distance parcourue, je ne la dois qu’à moi-même.

Cette liberté et cette autonomie s’accompagnent d’un effort physique intense très particulier.

Peu importe le niveau du coureur, le trail mettra tout le monde à rude épreuve en raison du rythme saccadé qu’il impose. Impossible de courir à une vitesse de croisière : lancé à grandes enjambées sur un tronçon plat, je peux me retrouver à petit pas rapides et légers sur les flancs d’une crête 500m plus loin.

 

 

Le cardio est à 185 pulsations par minute, les cuisses brûlent et je lutte pour continuer à trottiner et ne pas passer au pas. Un regard en arrière me procure une satisfaction quant au dénivelé effacé, cela me galvanise pour continuer.
Le haut de la bosse est maintenant visible, elle est là, toute proche et pourtant si lointaine. Mais rien ne vaut cette satisfaction d’arriver à son sommet, ce moment où je redresse mon corps, fixe l’horizon, et, sans perdre de temps, allonge ma foulée sur le plat qui se présente dorénavant à moi.

 

 

 

Sur la crête, le vent caresse mes joues, le soleil surplombe ce paysage qui s’offre à moi et que je découvre peu à peu, virage après virage. Voilà un tronçon de forêt. Il n’y a pas vraiment le temps de récupérer, je reste lucide pour éviter les racines qui pourraient causer une chute. Le sentier forestier devient plus sinueux, dans chaque virage, j’essaie d’accélérer, je jette un coup d’œil sur les dix prochains mètres, j’analyse le terrain tout en respirant cet air frais de la nature.

Bref, je profite. A la lisière de la forêt, le chemin devient plus caillouteux et par là même, plus abrupt. Après un bref moment de ralentissement, je laisse libre cours à mon corps, entraîné par l’inertie de la pente.

A présent c’est l’impression de voler qui me submerge, les efforts fournis auparavant dans l’ascension en valaient largement la peine. Les kilomètres de ce sentier descendant sont avalés rapidement. Un nouveau saut pour éviter une crevasse entre deux rochers, puis je reprends de la vitesse dès que le terrain est moins accidenté.
Un regard jeté à cette beauté naturelle qui m’entoure, si imposante, me fait prendre conscience de la grandeur de la montagne. Le bonheur brûle en moi, l’euphorie est à son comble. Alors, en sautant de nouveau entre deux  rochers pour éviter une petite crevasse, je m’exclame : “Yihaaaa” avant d’accélérer encore, le sourire béat, le regard mouillé par la vitesse et l’émotion. Enfin, une respiration profonde, c’était trop plaisant, alors me voilà parti pour une seconde boucle.

 

Vous l’aurez compris, le trail est un sport qui vous fait passer par une myriade d’états, qui vous fait vivre d’innombrables sensations en très peu de temps. C’est un sport qui vous pousse à la limite, dans vos plus profonds retranchements, qui vous accapare dans l’instant présent et vous contraint à une concentration sans faille.
Et pourtant, c’est un sport qui peut aussi vous donner des ailes, qui vous fait vous sentir léger et libre, qui vous procure des émotions fortes et pourtant si simples.

Mais c’est justement cette simplicité, ce retour à l’essentiel, que l’on recherche avec ce sport.

Le trail gagne encore en beauté quand il est partagé. Alors qu’il inculque déjà l’humilité face à l’immensité de la nature lorsqu’on est seul, il en est tout autant lorsqu’il se pratique en binôme ou en équipe.
Chaque être humain, quel que soit son entraînement et sa morphologie, a des forces et des faiblesses. Etant plus lourd que lui et ayant un rythme cardiaque qui s’emballe plus vite que le sien, je sais pertinemment que mon acolyte va devoir m’attendre dans les montées. Et pourtant, je vais tout faire pour me surpasser, pour le suivre. Il prendra les devants pour me signaler le passage, pour prendre le temps de trouver le meilleur chemin, et je me contenterai de suivre, aussi vite que je peux. Inversement, sur le plat ou dans les descentes, c’est moi qui suis plus à l’aise. Alors, les rôles s’inverseront, c’est moi qui devrais trouver les mots pour l’encourager.
Car il ne faut jamais oublier, un binôme avancera toujours au rythme du plus lent.

Cette combinaison d’effort physique et de partage lorsqu’on pratique le trail à deux, est un mélange qui nous pousse souvent à nous surpasser, à faire des choses dont on ne se sentait pas capable. Et c’est là que réside la beauté de ce sport : lorsqu’il est partagé, on se révèle, tant à l’autre qu’à soi-même.
On se fait violence pour le bien du binôme, puis, lorsque l’autre est en difficulté, on le soutient, on apprend l’indulgence et la patience.
In fine, on souffre ensemble jusqu’au bout. Jusqu’au moment où nous franchissons la ligne d’arrivée, ensemble, main dans la main, submergés par les émotions, la fierté et la fatigue. C’est une joie assez indescriptible, où l’on est au bord des larmes. Tout, autour, s’écroule. C’est un bonheur qui n’a pas de prix, qu’il faut vivre pour comprendre, mais qui est si intense qu’une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer.

Alors, tentez l’expérience, vous ne serez pas déçu.

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Adeline Alternative Montessori

Adeline

Sème et diffuse la bienveillance !

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Anne-Claire

Anne-Claire

Maman bio, green-geekette, accro au homemade

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Blaise

Blaise

Méditation, cultures du monde font partie de ses sujets favoris

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Catherine

Catherine

Aiguise sa curiosité sur les tendances bien-être et de la parentalité

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !

Marie-Hélène

Dingue de la philosophie Montessori, aventurière dans l’âme, auteure passionnée

Maximilian

Aventurier des temps modernes