Comment se connecter à son cœur ? (Partie 1)

Comment se connecter à son cœur ? (Partie 1)

Nous connaissons des moments de grandes tragédies, nous perdons des gens que nous aimons, nous quittons des lieux où nous avons aimé vivre, nous nous retrouvons confrontés à la maladie, la solitude, le désarroi. Ces épisodes peuvent être très nombreux au cours d’une vie et lorsque nous les traversons, nous sommes convaincus d’y laisser toutes nos plumes. C’est vrai, peut-être perdons nous un peu de notre superbe sur le moment, mais c’est en réalité justement dans l’adversité que nous entraînons ce muscle qui fait de nous des battants, des guerriers du quotidien, vibrant d’amour et de joie… Je parle bien sûr du cœur.

Certes, il n’est pas chose aisée d’être dans l’amour quand nous sommes aussi durement mis à l’épreuve. Et pourtant, entre l’ego qui s’identifie au malheur et le cœur qui pardonne, on pourrait croire qu’il est facile de prendre position. Mais ce n’est pas le cas. Et si c’est aussi difficile, c’est parce que bien souvent nous ne créons pas suffisamment d’espace pour que l’amour prospère, nous laissons notre cœur plongé dans l’ombre plutôt que de lui donner toute la lumière et le soin dont il a besoin. Exactement comme une plante dans un jardin laissé à l’abandon.

 

 

Faire la paix

Peu d’entre nous nourrissons des pensées d’amour à notre propre égard. Nous passons notre temps à nous juger, à nous comparer, à nous traiter sans grand respect. Et pourtant, personne ne pourra jamais le faire à notre place. C’est donc là que tout commence : se donner de l’amour. Car il sera autrement impossible de partager avec autrui ce dont nous nous privons nous-mêmes.

Comment procéder ? En renonçant, par exemple, à toutes les contraintes qui ne cadrent pas avec la personne que nous sommes à l’intérieur. Tout ce qui n’est pas en harmonie avec notre « vrai nous », le  « nous » qui ne porte pas de masque social. Et déjà, nous disposerons d’un peu plus de temps pour manifester enfin ce qui nous ressemble, ce qui nous fait réellement vibrer, mieux encore : ce qui nous inspire.

Oui, c’est en réveillant l’inspiration que nous pouvons agir dans le cœur. Posez-vous la question : qu’est-ce qui vous procure de la joie ? Qu’est-ce qui vous « nourrit » de l’intérieur ? Le sentiment de joie ne pourra jamais faire de vous une mauvaise personne. C’est cette voix, celle du cœur, qui doit vous guider car elle sait mieux que personne ce dont vous avez besoin.

 

 

Choisir la gratitude

Nous passons malheureusement aussi notre temps à nous concentrer sur ce que nous n’avons pas, ou plus. Dans bien des situations, nous mettons notre attention sur ce dont nous pensons manquer plutôt que de reconnaître que nous sommes chanceux d’avoir ce que nous avons déjà. Et pourtant, même dans les pires moments de notre existence il y a toujours de quoi être reconnaissant, même si c’est infime ou dérisoire.

Etre dans la gratitude modifie totalement la perspective des choses, elle met l’accent sur la vraie beauté et la connaissance de soi… Car accepter ce que l’on ne peut pas changer, permet justement au changement qui nous sera bénéfique de s’installer. Il prendra simplement un chemin différent. Ce que l’on pensait être une faiblesse devient alors une force, c’est la magie du lâcher prise.

Tentez l’expérience de remercier quotidiennement la vie pour le toit que vous avez au-dessus de la tête, pour ces poumons qui vous apportent l’air vital dont vous avez besoin, pour ces petits moments de joie qui, au milieu des drames et autres difficultés de la vie, égayent vos journées. Et font toute la différence. La vraie nature du cœur consiste à être reconnaissant pour tout ce qui est.

 

 

Vivre dans le présent

La beauté de la vie se manifeste dans le présent, ici et maintenant. Malheureusement, nous sommes la majeure partie du temps dans notre tête. En étant à ce point à la merci de nos pensées, nous restons emmurés dans le passé et terriblement angoissés par l’avenir. Revenir au moment, c’est prendre conscience que tout ce dont nous avons besoin est déjà là.

La méditation ne doit pas être perçue comme une discipline, c’est un état d’esprit. Une façon de vivre. Il suffit d’être totalement dévoué à ce que vous êtes en train de faire – en choisissant par exemple la respiration, les sensations, le toucher… plutôt que le mental qui commente, analyse, décortique.

Lorsque nous cessons de tout rationaliser, nous entrons alors en connexion avec le cœur et nous contentons d’exister tout simplement, d’être nous-mêmes. Toutes les réponses dont nous avions besoin apparaissent ainsi clairement, car c’est bien le cœur qui détient à lui seul toute la vérité, et non la tête.

 

 

À suivre : dans la seconde partie de cet article, Laura vous présentera quelques postures de yoga et exercices de méditation pour se reconnecter à son cœur.

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Adeline Alternative Montessori

Adeline

Sème et diffuse la bienveillance !

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Anne-Claire

Anne-Claire

Maman bio, green-geekette, accro au homemade

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Blaise

Blaise

Méditation, cultures du monde font partie de ses sujets favoris

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Catherine

Catherine

Aiguise sa curiosité sur les tendances bien-être et de la parentalité

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !