massage

Quel massage choisir ?

Le massage indien

Là-bas, au Kerala, c’est une véritable institution. Dans de simples maisons, les masseurs reçoivent les massés sur des paillasses à même le sol. Dans une demi-pénombre, ils les enduisent d’un mélange d’huiles végétales et d’huiles essentielles et les massent de l’intérieur vers l’extérieur, en suivant les courbes musculaires. Pour les personnes pudiques, c’est parfois une épreuve, tant on vous manipule dans tous les sens lors du massage, parfois à quatre mains. Mais dès qu’on laisse le corps et l’esprit s’évader, c’est terriblement relaxant. On réactive vos chakras, on dynamise votre circulation sanguine et lymphatique, on rééquilibre toutes vos énergies. Bref, on vous fait un bien fou. Aujourd’hui, sous nos latitudes, le massage ayurvédique connaît un véritable engouement. Des instituts spécialisés ouvrent ici et là et proposent toute la gamme de massages indiens : le Pichauli, un modelage du corps entier aux huiles chaudes, l’Uduartana, un pétrissage à base d’une mixture de farine de pois chiche et de plantes ayurvédiques, le Shirodhara, un massage accompagné d’un filet d’huile chaude versé en continu sur le front…

Le massage thaïlandais

Il y a tout un rituel autour du massage thaï. Lorsque l’on entre dans un institut aux accents zen, on ne s’allonge pas directement sur une table. Non, d’abord, on vous offre une tasse de thé pour vous plonger dans l’ambiance. Vous devez ensuite enfiler un sarong et une tunique ample. On s’occupe alors de vos pieds, que l’on nettoie et que l’on masse dans une petite bassine d’eau fleurie. La masseuse silencieuse vous installe ensuite dans une salle à la lumière tamisée, souvent sur un futon à même le sol. Là, pendant 90 minutes, on vous masse avec les mains, les pieds, les coudes ou les avant-bras l’intégralité de votre corps encore habillé en appuyant là où ça fait mal. Parfois, la masseuse se saisit d’une aumônière emplie d’herbes aromatiques chauffées pour réénergiser les points sensibles.

Pressions, étirements, extensions, elle remet en place tous vos muscles et rééquilibre vos méridiens. Ça fait mal, ça fait du bien pendant 90 à 120 minutes de massage et à la fin on en sort tout moulu. Mais le lendemain matin, on se réveille tellement bien…

Le shiatsu

Proche du massage thaï, le shiatsu, de shi (doigt) et atsu (pression), d’origine japonaise, est à ranger dans la catégorie du massage énergétique. On ne se l’offre pas pour voyager mais plutôt pour prévenir les problèmes de santé. Car l’ambiance des instituts spécialisés est souvent plus proche des cabines des ostéopathes que des temples thaïlandais. On peut se faire masser allongé sur un futon ou assis sur une chaise, penché en avant, dos offert au masseur. Beaucoup plus court, généralement de 15 à 30 minutes, il consiste en de fortes pressions des pouces, des mains, des doigts, des coudes et des genoux sur l’un des 660 points vitaux du corps situés sur nos méridiens d’acupuncture. L’objectif ? Rétablir la circulation de l’énergie vitale – le qi – dans les zones du corps où celle-ci est débordante ou vient à manquer. En quelques séances, on retrouve une énergie que l’on croyait avoir définitivement perdue.

Le massage californien

Voilà un massage qui en fait fantasmer plus d’un(e). Le massage californien n’a pourtant rien d’érotique et prend sa source dans une réflexion psychologique. Mis au point dans les années 1970, on le doit à la thérapeute américaine Margaret Elke, convaincue de l’intérêt de libérer le corps pour assainir l’esprit.

Tandis qu’on est allongé sur une table, le masseur nous enduit d’huiles essentielles et pétrit notre corps avec douceur sans jamais nous quitter de la main. Pas de pressions douloureuses mais des mouvements amples, onctueux, enveloppants. En quelques minutes, on lâche prise et l’on peut libérer tensions et émotions enfouies. C’est si délassant, qu’il nous arrive parfois de frôler l’assoupissement.

Le massage suédois

Nous voilà dans la catégorie des massages sportifs. Le but de ce massage venu du Grand Nord, qui se pratique en institut spécialisé, est de reproduire les mouvements de la gymnastique suédoise pour libérer le corps de ses tensions et le raffermir. Le masseur agit donc par effleurage, pétrissage, friction, percussion ou vibration (dans un ordre bien spécifique). Moins délassant que son cousin californien, il est l’outil préféré des sportifs et l’allié des personnes nouvellement opérées car il favorise efficacement l’élimination des déchets musculaires (toxines et acides libérés par vos muscles).

 

À LIRE

Massage du monde

https://www.natureetdecouvertes.com/livres-loisirs/librairie-bien-etre/massage-relaxation/massages-du-monde-10203410

Alors, on se laisse tenter ? Dites-nous quel est votre préféré !

 

Textes de Hélène Binet et Emmanuelle Vibert

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Adeline Alternative Montessori

Adeline

Sème et diffuse la bienveillance !

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Anne-Claire

Anne-Claire

Maman bio, green-geekette, accro au homemade

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Blaise

Blaise

Méditation, cultures du monde font partie de ses sujets favoris

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Catherine

Catherine

Aiguise sa curiosité sur les tendances bien-être et de la parentalité

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !

Marie-Hélène

Dingue de la philosophie Montessori, aventurière dans l’âme, auteure passionnée