Petit tour du monde des dormeurs

Petit tour du monde des dormeurs

Lorsqu’on évoque le folklore populaire, ces différences se font déjà sentir. Notre marchand de sable, personnage légendaire de la culture occidentale, livre le sommeil aux dormeurs à domicile en distribuant des grains de sable qui piquent les yeux et donnent envie de dormir. Au Québec, on l’appelle le bonhomme Sept heures. Ce personnage maléfique enlève les petits dormeurs qui ne seraient pas encore rentrés à la maison à 19h pour aller au lit. Quant aux bras du dieu grec des rêves, Morphée, ils entrainent les dormeurs vers le pays des rêves. L’appel de la couette peut donc être évoqué aussi bien de façon négative que positive et ce, dès le plus jeune âge.

L’Asie, le « paradis des dormeurs »

Dormir est pour les Japonais un besoin naturel aussi important que manger. Cela ne les dérange donc absolument pas de dormir en public : il n’est pas rare non plus de voir des dormeurs faire la sieste accroupis en pleine rue ou sur un banc. Au bureau, lorsqu’un salarié s’endort en pleine réunion, on considère cela tout à fait normal et on le laisse dormir, car on sait que cela ne va durer que quelques minutes et qu’il sera ensuite pleinement attentif. En Chine, la sieste est inscrite dans la constitution depuis les années 50. Pour des raisons de productivité, Mao l’a institutionnalisée. Depuis, en particulier dans les industries, on éteint les lumières une dizaine de minutes après le déjeuner, les dormeurs peuvent dormir sur leur bureau !

En Espagne, les défenseurs de la sieste se réveillent

Avec son climat chaud, l’Espagne a toujours pratiqué la sieste, le travail étant rendu trop pénible avec les températures élevées. Ainsi dans les années 1980, 50% des travailleurs faisaient des siestes à l’heure du déjeuner. Le gouvernement espagnol a décidé de raccourcir les temps de pause déjeuner pour être en accord avec le modèle européen. Résultat : aujourd’hui seul 20% de la population peut encore s’offrir une pause sieste quotidienne en début d’après-midi. La sieste est devenue un combat syndical pour les dormeurs !

Les dormeurs Scandinaves cultivent le bien-être

Les pays scandinaves ont une véritable culture du bien être à la maison comme au travail. Pour eux, l’épanouissement s’appuie sur un équilibre général et des valeurs humaines. Le travail n’est pas considéré comme une fin en soi. Épris de liberté, ils acceptent très bien l’idée que les dormeurs pratiquent la sieste au travail. Une habitude qui s’accorde totalement avec le mode de vie et la mentalité scandinave. Leur autre solution pour compenser le manque de sommeil et retrouver la forme est la luminothérapie. Avec cette pratique inventée par un médecin danois, on expose régulièrement ses pupilles devant une lampe de luminothérapie qui diffuse une lumière suffisamment puissante pour réguler la sécrétion de sérotonine. Une pratique efficace pour faire face au blues de l’hiver et rééquilibrer son rythme.

Le sommeil : un engagement de santé publique au Canada et dans le nord des États-Unis

Pour bon nombre de pays, les nuits sont de plus en plus courtes. Le manque de sommeil a de nombreuses conséquences sur l’individu et sur la société. Pour lutter contre la généralisation de cette fatigue chronique et de ses conséquences graves, les américains pratiquent de plus en plus le « powernap » ou sieste éclair. Après le repas, cette micro-sieste permet aux dormeurs de s’endormir sans entrer dans un cycle de sommeil profond. 10 à 30 minutes (parfois même seulement quelques secondes) suffisent pour se revitaliser et retrouver énergie et concentration dans le travail.

La France, mauvaise élève du sommeil

En France, la sieste est souvent associée à la fainéantise et aux vacances ; un aveu de faiblesse irrépressible des dormeurs qu’on préfère pratiquer en douce. Les Français sous-évaluent les fonctions fondamentales du sommeil et ils sont même dans une dynamique de lutte permanente, que ce soit en ne répondant pas aux appels du corps ou en consommant des psychotropes, des cafés et des boissons énergisantes. Plusieurs entreprises tentent aujourd’hui de montrer l’exemple en autorisant la sieste au travail mais c’est encore très rare. Espérons que le respect de ce besoin physiologique soit de nouveau démocratisé.

En attendant de profiter d’une sieste dans votre hamac sous le figuier, pensez à faire une pause dans la journée. Quelques secondes les yeux fermés suffisent pour se recentrer et s’apaiser. Une bonne méthode pour repartir de plus belle ! Pour les plus gros dormeurs qui ne pensent qu’à dormir à poing fermé sous leur délicieuse couette, il faudra encore attendre ce soir.

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Adeline Alternative Montessori

Adeline

Sème et diffuse la bienveillance !

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Anne-Claire

Anne-Claire

Maman bio, green-geekette, accro au homemade

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Blaise

Blaise

Méditation, cultures du monde font partie de ses sujets favoris

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Catherine

Catherine

Aiguise sa curiosité sur les tendances bien-être et de la parentalité

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !