mika de brito yoga

Mika, prof de yoga pour tous !

Comment vous êtes-vous mis au yoga ?

Mika de Brito : C’est le fruit d’une rencontre extraordinaire : le mime Marcel Marceau et son fils Baptiste. Hébergé pendant plus d’un an chez eux, je pratiquais et découvrais le yoga le matin avec le fils et jouait aux échecs le soir avec le père. Baptiste m’a beaucoup appris et au fur et à mesure, j’ai perfectionné ma pratique.

Comment êtes-vous devenu prof de yoga ?

Mika de Brito : Au quotidien, j’avais un problème : seul, impossible de pratiquer régulièrement. Alors que j’étais en voyage aux États-Unis avec mon fidèle ami, Marco Prince (un des chanteurs de FFF), je donne par hasard mon premier cours particulier… à Peter Brook en personne (sans savoir alors quel illustre metteur en scène et acteur il était). De fil en aiguille, les cours se sont multipliés et mon envie de partager ma passion avec le plus grand nombre est née. Népal, Inde, Israël, Mexique… J’ai commencé à beaucoup voyager.

Qu’est-ce qui vous plaît dans l’enseignement du yoga ?

Mika de Brito : D’abord enseigner demande de s’adapter à ses publics si différents et de se renouveler sans cesse pour donner envie et aider chacun à trouver le yoga qui lui convient. Ensuite, ce que je donne pendant 1h30 de cours m’est bien souvent rendu au centuple. Cet échange d’énergie me fascine !

Que vous a apporté le yoga ?

Mika de Brito : C’est difficile de l’exprimer avec des mots. Physiquement, mon asthme a presque disparu et surtout,il m’a permis de me réaliser personnellement et de lier toutes mes passions comme la musique et l’écriture par exemple.

On parle de yoga depuis tout à l’heure, quelle en est votre définition ?

Mika de Brito : Vinyasa, ashtanga, hata, karma, bikram, power yoga… Pas évident de se retrouver  parmi toutes ces pratiques aux rythmes et aux finalités différentes ! En considérant qu’il y a autant de yogas que de personnes qui le pratiquent, c’est encore plus compliqué. Le yoga est un monde invisible qui va bien au-delà des mots. Pour l’atteindre et parler cette «langue d’alchimiste », on apprend à faire la paix avec son esprit puis à s’en détacher et à se laisser porter par ses émotions et ses sensations. Quel défi dans un monde régi par la rationalité et la rentabilité !

Cours en musique avec le YOGALAB, conférences partout dans le monde, manifestations exceptionnelles… Ne craignez-vous pas d’ « en perdre votre yoga » ?

Mika de Brito : Pas du tout ! Tout ceci n’est qu’un habillage mais les bases du yoga sont toujours là. Ce langage est si universel qu’on ne peut le perdre. Comme il traverse les époques, il doit s’adapter en adoptant les codes du moment. Dans nos sociétés occidentales, la relation maître/élève ne fait pas ou plus partie de la culture et la tendance est à la consommation. Le bilan est simple : pour que le maximum de personnes le « consomme », il faut les attirer. Mes différents habillages ne sont là que pour donner envie, ensuite à chacun de pratiquer le yoga qui lui va et de trouver son équilibre.

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !