Comment se connecter à son cœur ? (Partie 2)

Comment se connecter à son cœur ? (Partie 2)

Trois postures de Yoga pour se connecter au cœur

Vous avez peut-être souvent entendu votre prof de Yoga parler d’espace, d’espace entre les côtes, entre les vertèbres, dans le bassin, dans la tête… C’est vrai, le Yoga permet non seulement d’éliminer les toxines, mais aussi de masser les organes internes, étirer les muscles, les tendons / ligaments. Bref, on sort d’une séance en ayant fait peau neuve, la tête vidée, le corps étrangement léger. On a ramené de l’espace partout… Et si vous avez fait beaucoup de « backbend », vous avez par conséquent ouvert votre cœur, et ramené un espace infini dans cette région si puissante.

Ce n’est pas une légende, quand on ouvre le cœur, on est naturellement plus dans l’amour, la compassion, le bien tout simplement. Alors voici quelques postures qui vous permettront d’éprouver tout l’amour qu’il y a en vous, mais aussi de le diffuser autour de vous.

 

>>> Assurez-vous d’être en bonne condition pour pratiquer ces postures. N’oubliez pas de vous échauffer et de rester à l’écoute.

 

  • Bhujangasana – Le Cobra. Niveau débutant

Allongez-vous totalement sur le ventre, front sur le tapis, et ramenez les mains à plat au sol de chaque côté de vos aisselles. Tout le corps se détend, seul le ventre est légèrement engagé, pour permettre à la ceinture abdominale de protéger les lombaires.

Sur une grande inspiration, décollez lentement le buste du sol. Gardez le menton proche du sternum et les coudes contre la cage thoracique. Détendez profondément les fessiers et les épaules. Si vous ne parvenez pas à les détendre, allez moins loin dans la posture. Restez toujours à l’écoute.

Tenez ainsi 5 longues respirations, en vous concentrant sur les sensations au niveau du cœur, la chaleur qui s’y répand, par exemple. Puis relâchez sur l’expiration. Vous pouvez répéter plusieurs fois.

 

L'Enfant

Contre posture : Balasana, posture de l’enfant. A quatre pattes, ramenez les pieds ensemble et les genoux à la largeur du tapis. Le bassin entre en contact avec les talons, le nez se pose sur le sol et on garde les bras étirés devant soi, ou bien au choix relâchés derrière, les paumes de main dirigées vers le ciel. Restez plusieurs longues respirations, en vous concentrant sur les sensations dans le bas du dos.

 

 

  • Ustrasana – Le chameau. Niveau intermédiaire

Dédoublez votre tapis pour protéger vos genoux et prenez appui sur ces-derniers, écartés à la largeur des hanches. Posez vos mains sur le bas du dos et maintenez-les fermement en place. Engagez le bas de votre ventre et commencez à rapprocher vos omoplates, les épaules détendues vers le sol. Etirez le torse depuis la base de la colonne vertébrale en laissant la poitrine s’ouvrir vers l’extérieur. Prenez soin de ne pas vous affaisser sur les lombaires et gardez les hanches au-dessus des genoux.

Si vous avez suffisamment de souplesse dans les lombaires, relâchez les mains pour attraper les talons (pour rendre la posture plus accessible, vous pouvez crocheter vos orteils dans le sol). Poussez les hanches en avant pour garder les cuisses verticales comme si un fil invisible partait de votre nombril pour aller vers l’avant. Tenez 5 respirations profondes, en vous concentrant de nouveau sur la région du cœur.

Pour quitter la posture, remettez les mains dans le bas de votre dos, prenez une grande inspiration et remontez tranquillement, les cervicales en dernier.

 

Contre-posture : Balasana (voir plus haut).

 

  • Chakrasana – La Roue. Niveau avancé

Allongez-vous sur le dos les genoux pliés, et ramenez les talons vers le haut, de façon à pouvoir les toucher du bout des doigts en ayant les bras tendus. Pressez ensuite le coccyx vers le ciel, de façon à ce que les lombaires soient au contact du sol. Menton vers le sternum.

Le Demi-pont
Le Demi-pont

En utilisant la force des mains sur le sol, commencez par soulever le bassin plusieurs fois vers le ciel en inspirant, puis relâchez au sol en expédiant. C’est la posture du demi-pont. Lorsque vous êtes prêt, placez la paume des mains de chaque côté des oreilles (les doigts dirigés vers les pieds) presque sous les omoplates, en gardant les coudes serrés vers l’intérieur. Levez à nouveau le bassin puis poussez avec vos mains pour décoller la tête du sol.

Tenez plusieurs respirations, en gardant bien les jambes vers l’intérieur, ouvertes à la largeur du bassin, et les coudes également vers l’intérieur. Les plus avancés pourront lever une jambe. Relâchez sur une expiration et enroulez-vous tout de suite, pour prendre la forme d’une boule, le front vers les genoux pliés au-dessus de la poitrine. Massez le dos en roulant sur vous-mêmes.

 

Une fois que la pratique est terminée, accordez-vous un moment de relaxation, allongé au sol, le corps très lourd et les yeux clos. Pendant ce moment, vous ne ferez rien d’autre que vous relaxer, observer sans juger les sensations liées à votre pratique, la respiration, le flux des pensées…

_______________________

Méditation sur Anahata, le Chakra du cœur

La cage thoracique n’est pas simplement la région de votre cœur physique, c’est aussi celle de votre cœur émotionnel, appelé Anahata Chakra, soit « porte de l’âme ». Contrairement à ce que l’on pourrait croire, sa couleur n’est pas le rouge mais le vert. Un vert très pur et reposant, le même que celui d’une nature verdoyante. C’est le siège de l’instinct émotionnel et de la connaissance intérieure. Son mantra est « Yam », c’est à dire que c’est le son qui lui est associé.

Il est important de prendre soin de ce Chakra, car il fait le lien entre tous les autres. Lorsqu’il est équilibré, on vibre d’amour, on fait preuve de compassion et de bienveillance. Peut-être pensez-vous ignorer si votre Chakra du cœur « fonctionne » correctement et pourtant, chaque fois que vous percevez la beauté de la nature, de la musique ou encore de la poésie, c’est lui qui s’exprime. C’est également lui qui manifeste l’amour sous toutes ses formes, afin qu’il devienne ensuite universel, inconditionnel.

 

Pour cela, il est bon de méditer sur cette région. Voici comment procéder :

Prenez une posture confortable, allongé ou bien assis, dans un endroit paisible si possible, où vous ne serez pas dérangé. Fermez les yeux et commencez par détendre le visage, les épaules, puis l’arrière du corps et toutes les zones où vous sentez possiblement une tension. Prenez plusieurs grandes inspirations et imaginez que vous expirez ce dont vous n’avez plus besoin, du stress ou bien des pensées négatives

Une fois que le calme aura commencé à s’installer, mettez votre attention sur la région du cœur. Faites l’expérience pendant quelques instants de ce que vous ressentez dans cette zone, peut-être de la chaleur, des « fourmis », ou bien rien du tout et c’est très bien aussi. Ne jugez pas, observez simplement.

Avant de poursuivre, imaginez qu’en cette zone apparait une belle et vibrante couleur verte. Laissez-vous allez quelques instants dans cette lumière / forme / brume verte, peu importe comment elle se manifeste.

Puis, dans les prochains instant, imaginez que cette couleur porte un message, ou bien que vous « envoyez » vous-mêmes dans cette zone une pensée, une énergie, un fluide, peu importe l’aspect que vous voulez lui donner, mais ce message doit vibrer d’amour, afin que la guérison s’installe. Cela peut être « je m’accepte tel que je suis », ou bien « tout est exactement comme il doit être ». Faites-le plusieurs fois, par exemple en imaginant recevoir ce message sur chaque inspiration.

Chaque fois qu’une pensée se manifeste et perturbe votre méditation, sans vous blâmer, revenez à la respiration et votre cœur. Si cela vous procure du bien-être, vous pouvez aussi entendre le son « Yam » dans votre tête, alors que vous restez concentré sur l’énergie de votre cœur. N’attendez rien en retour, observez simplement l’expérience en elle-même.

 

Refaite cette méditation chaque fois que vous ressentez ce besoin de vibrer d’amour, de rééquilibrer l’énergie entre le bas (ventre, hanche, bassin) et le haut du corps (gorge, front, sommet de la tête).

 

Retrouvez la première partie de « Comment se connecter à son cœur » ici !

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Adeline Alternative Montessori

Adeline

Sème et diffuse la bienveillance !

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Anne-Claire

Anne-Claire

Maman bio, green-geekette, accro au homemade

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Blaise

Blaise

Méditation, cultures du monde font partie de ses sujets favoris

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Catherine

Catherine

Aiguise sa curiosité sur les tendances bien-être et de la parentalité

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !