Un festin pour la terre : le compost

Un festin pour la terre : le compost

On se lance ? Ce billet a été réalisé pour être lu par les enfants avec Cyril, notre expert naturaliste chez Nature et Découvertes.

A quoi ça ressemble du compost ?

Le compost, c’est une terre très foncée, qui se forme à partir de la décomposition des déchets naturels. Et les déchets, c’est toi qui les choisis ! Patience : 5 à 6 mois, c’est le temps nécessaire à la formation du compost. Si tu commences cet automne, tu pourras étaler ton compost au pied des plantes ou le mélanger à la terre pour rempoter au printemps prochain. Et c’est la saison idéale ! « Endormis » pendant l’hiver, les végétaux profiteront de ce mélange terre-compost pour reprendre leur croissance.

A quoi ça sert ?

A nourrir la terre ! Les végétaux puisent dans la terre et l’affaiblissent : le compost l’aide à se refaire une santé. Bien nourrie, la terre est à nouveau fertile et les plantes en meilleure santé elles aussi.

Comme dans une recette, pour faire du compost il te faut :

Des feuilles mortes : celles d’érable, de tilleul et de cerisier se décomposent très bien ; celles du platane ou du chêne, plus épaisses, mettront plus de temps,

Des petits branchages tombés des arbres après un coup de vent, les mauvaises herbes qui poussent dans les jardinières et les bouquets de fleurs fanées,

Les brins d’herbe de la tondeuse (il vaut mieux les laisser sécher quelques jours avant de les ajouter),

Les cendres après un bon feu de cheminée,

Une poubelle dans ta cuisine où chacun met ses déchets – uniquement ceux-ci :

  • Toutes les épluchures de légumes et de fruits,
  • Les coquilles d’œufs,
  • Le thé, le marc de café et les filtres de papier.

Si tu as un jardin :

Tu choisis avec tes parents un espace ombragé rien que pour ce compost.

La première couche peut être un peu plus épaisse avec des rameaux ou de fines branches pour une bonne aération.

Soit il reste en tas et le recouvrir de paille permettra de le protéger du froid.

Soit vous vous lancez dans la construction d’un bac avec des planches de bois : il aura un couvercle mais sera sans fond pour que les déchets soient en contact avec le sol. Le maire de ta ville en propose peut-être, demande à tes parents de se renseigner.

Si tu habites en ville :

Il existe des composteurs de petite taille adaptés à un balcon.

Apprenti chimiste, à toi de jouer !

La qualité du compost dépend de l’équilibre entre les déchets qui sont riches en azote (les déchets de la cuisine) et ceux riches en carbone (les feuilles, les branchages). Trop d’azote risque de provoquer de mauvaises odeurs ! Et hop, on ajoute un paquet de feuilles mortes aux épluchures !

Le compost ça se mélange : on enfile des gants ou on prend une pelle et on remonte la couche qui s’est formée en dessous pour l’aérer et activer sa formation.

Les vers de terre sont nos amis

Si tu fabriques ton compost dans ton jardin, les vers de terre viendront vite y participer : ils sont de formidables recycleurs ! C’est une chaîne naturelle qui se crée autour de ces drôles d’animaux – appelés aussi lombrics – qui n’ont pas de poumons et respirent par la peau. Ils mangent tout un tas de micros organismes qui composent la terre, ils digèrent et en rejettent une partie : ce matériau, l’humus, nourrit à son tour la terre et apporte aux végétaux toute l’énergie dont ils ont besoin pour pousser (avec le soleil et l’eau bien sûr !).

En gigotant pour avancer, les vers de terre créent des micros galeries où l’air circule. C’est important car la matière organique a besoin d’air pour se décomposer. L’eau se fraie aussi un chemin et les racines peuvent faire trempette.

Les vers de terre descendent jusqu’à 2 mètre de profondeur et remontent. En voyageant en catimini, ils vont mélanger les sols : ce qui est en surface – des micros bouts de feuilles mortes par exemple – est entrainé plus bas et inversement. La terre est naturellement mélangée. Trop forts ces lombrics !

Dernière astuce :

Attends qu’il fasse un peu froid pour démarrer ton compost : il mettra un peu plus de temps à se former, mais au moins tu ne seras pas embêté par ces minuscules moucherons qui aiment particulièrement les fruits en décomposition !

Et vous, quelles sont vos astuces ?

L'équipe

Conçu avec amour par Nature et Découvertes, le blog de la Tribu réunit curieux et passionnés, des optimistes dans l’âme désireux de porter un nouveau regard sur le monde.
Il accueille des plumes de Nature et Découvertes et des contributeurs passionnants, occasionnels ou réguliers, blogueurs et spécialistes.

Adeline Alternative Montessori

Adeline

Sème et diffuse la bienveillance !

Andréa

Andrea

Créative, écolo, geekette, éternellement optimiste

Anne-Claire

Anne-Claire

Maman bio, green-geekette, accro au homemade

Audrey

Audrey

Accro aux belles rencontres, aux mille et une curiosités de la vie

Blaise

Blaise

Méditation, cultures du monde font partie de ses sujets favoris

Camille

Pleine de vie, positive, à l’affût des tendances

Camille Mange tes légumes

Camille

Blogueuse, Cycliste & Naturopathe

Catherine

Catherine

Aiguise sa curiosité sur les tendances bien-être et de la parentalité

Julie from Paris

Julie

Communicante engagée, ecolo girl optimiste et naturopathe

julieg

Julie

Aventurière coquette, blogueuse gourmande et éternelle enthousiaste!

Laura Oh my Buddha

Laura

Yogini dans le vent !

Marie-Hélène

Dingue de la philosophie Montessori, aventurière dans l’âme, auteure passionnée