Tous aux champignons !

Tous aux champignons !

Et si vous profitiez du prochain long week-end pour partir à la cueillette des champignons ? La nature a pris un peu de retard, ça tombe bien, vous avez des chances de remplir votre panier. Si c’est votre première cueillette, mieux vaut partir avec un connaisseur.

Préparez votre cueillette

Les forêts françaises recèlent environ 4 000 champignons. Seule une trentaine d’entre eux sont comestibles et les champignons mortels ont même doublé depuis une vingtaine d’années. Il est donc essentiel de préparer sa cueillette en demandant conseil à un pharmacien ou en se rendant dans des salons spécialisés.

Le bon coin à champignons

La règle d’or d’une cueillette réussie ?  Repérer son coin à champignons. En général, les champignons s’épanouissent sur des sols riches en humus, ni trop détrempés ni colonisés par de hautes herbes. La plupart apprécie les endroits chauds et humides. Dans les prairies, la quête est facile, tandis que les champignons qui se développent le long des sentiers, souvent cachés, requièrent un peu plus de recherche, ouvrez l’œil donc !

Quelle espèce cueillir ?
Aller aux champignons

Il est impératif de cueillir le champignon avec le pied car c’est le seul moyen de savoir s’il est bon pour un débutant.  Autre élément incontournable : l’odeur. Si un champignon dégage
une odeur désagréable, mieux vaut ne pas le ramasser. Ne vous fiez pas à la « bonne tête » d’un champignon ; souvenez-vous les apparences sont trompeuses et ce, dans les deux sens. Si la pluie est vitale pour la croissance des champignons, évitez toutefois de les récolter pendant ou juste après une averse.

Les bolets, les girolles, les trompettes de la mort et les chanterelles sont considérés comme les plus faciles à trouver du fait de leur originalité. Inutiles de vous acharner pour trouver les truffes si prisées ! Les chiens ont une bien meilleure truffe que vous pour les repérer.

Ne cueillez que les spécimens que vous pouvez identifier et ne prélevez que des sujets en bon état, fermes, si possible avant complète maturité, car pour la reproduction de l’espèce, il faut laisser en place les champignons vieillissants.

Couteau champignonLa panoplie parfaite du cueilleur de champignons

  • Une bonne paire de chaussures de marche ou de bottes sont fortement conseillées et mieux vaut qu’elles soient imperméables pour ne pas se mouiller avec les herbes pleines de rosée.
  • Vous mettrez votre récolte dans un panier en osier ou en bois peu profond et si possible muni d’un couvercle. N’hésitez pas à cloisonner votre panier si vous avez des espèces délicates qui risqueraient d’être écrasées par de plus gros champignons.
  • Munissez-vous d’un couteau à champignons. Il est spécialement conçu pour réaliser une coupe parfaite du pied et son pinceau permet de nettoyer sur place votre récolte.
  • Embarquez votre appareil photo pour ne négliger aucun détail concernant les espèces et le lieu de récolte. Avec votre carnet, vous pourrez noter des observations précises sur la nature et la consistance du sol, l’odeur, l’humidité…

Avant de passer en cuisine

Avant de se lancer dans la cuisson des champignons fraîchement cueillis, il est indispensable de consulter son pharmacien pour qu’il vérifie la comestibilité de ces derniers. Les agriculteurs présents sur les marchés peuvent également examiner le panier.