Apprendre à lire avec Montessori

Apprendre à lire avec Montessori

Comment préparer son enfant à l’apprentissage de la lecture ? Voici quelques idées d’activités issues de la méthode Montessori pour aider votre enfant dès 3 ans (enfin surtout dès qu’il manifeste un intérêt pou les lettres) à se familiariser avec les lettres et les mots. À faire en famille bien sûr !

Pour apprendre à lire, la méthode Montessori utilise une approche phonétique. En clair, inutile d’apprendre à l’enfant que la lettre N se prononce « ène ». Il doit savoir qu’elle correspond au son « nnnnn ». Et le C au son « keu ». La première étape est donc la maîtrise des sons de toutes les lettres de l’alphabet.

Souvenez-vous également que pour l’enfant, l’écriture précède la lecture !

Les lettres rugueuses

Il s’agit de lettres à toucher. Sur un carton de 15 cm sur 20 cm, on vient coller une lettre réalisée en papier de verre fin. On distingue les voyelles en les collant sur un carton de couleur rouge ou rose. Dès 3 ans (ou dès qu’il manifeste un intérêt), on lui présente les lettres et on l’invite à toucher le dessin de la lettre avec l’index de sa main préférée en prononçant le son en même temps. Puis on l’invite à prononcer lui-même le son. Ensuite, on cherche des mots qui commencent par ce son : « mouton », « maman »,  « maison », « mur »…

Les groupes de lettres

Il vaut mieux présenter les lettres à l’enfant par petits groupes. On en introduit 2 par semaines en moyenne… mais on interrompt la séance dès que l’enfant montre des signes de lassitude.

  • 1er groupe : c m a t
  • 2e groupe : s r i p
  • 3e groupe : b f o g
  • 4e groupe : h j u l
  • 5e groupe : d w e n
  • 6e groupe : k q v x y z

Les lettres dans le sable

Maria Montessori a découvert que l’écriture précédait la lecture chez l’enfant. Mais tenir un stylo n’est pas un apprentissage facile !

Pour que l’enfant commence à tracer les lettres avec son doigt et à ressentir physiquement cet exercice, vous pouvez lui proposer un plateau assez profond rempli d’une couche de sable fin. Il peut alors s’exercer  à dessiner les lettres qu’il connaît.

Associer les lettres pour faire des mots

Dès que l’enfant connaît les sons de toutes les lettres, vous pouvez lui demander de composer des mots de 3 lettres. Par exemple « bus ». Quelles sont les sons qu’il entend dans ce mot ? Le son « beu », le son « u » et le son « ssssss ». On peut alors placer les trois lettres rugueuses devant lui. Puis lui demander progressivement de faire l’exercice lui-même. Ça y est, il sait composer ses premiers mots !

Ecrire : par où commencer ?

Pour tenir un style et écrire, l’enfant a besoin d’une très bonne coordination œil-main. Après l’exercice du sable, il peut apprendre déjà à colorier les silhouettes des lettres que vous aurez tracées, puis à écrire sur une ardoise avec une grosse craie. Quand il sera prêt, il pourra composer des mots simples en écoutant le bruit des lettres.

L’alphabet mobile

L’alphabet mobile est un objet finalement assez simple mais très utile pour l’apprentissage de l’écriture et de la lecture. Il s’agit d’une boîte à 26 compartiments. Dans chaque compartiment, une lettre en plusieurs exemplaires est rangée. On peut y mettre des lettres découpées dans du carton, du bois ou même des lettres magnétiques qu’on trouve dans certains jeux. Pensez à différencier la couleur des voyelles et des consonnes.

Avec cet alphabet, on peut réaliser de nombreuses activités. L’une d’elle est de proposer à l’enfant plusieurs objets. Il en choisit un. Il prononce  le nom de l’objet. Puis il compose le mot avec ses lettres mobiles.

Commencez par sélectionner des mots simples sans consonne double (fl, tr, st), sans diphtongue (ou), sans lettre muette, bref sans piège sonore.

Si le mot est phonétiquement correct, célébrez cette victoire ! Peu à peu, vous introduirez des difficultés orthographiques mais votre enfant aura déjà acquis une formidable confiance dans sa capacité à écrire des mots.

Et enfin la lecture

Ensuite viendra le passage à la lecture, tout en douceur. Ecrivez sur votre ordinateur des mots familiers, puis des petites phrases. Puis vous passerez au décryptage des mots dans l’univers familier (emballages, panneaux de signalisation, magazine sur la table du salon…), puis dans des petits livres. Patience, le déclic peut se produire vers 4, 5 ou 6 ans… L’essentiel est qu’il sache finalement lire et que l’apprentissage se fasse dans le plaisir !

Et voici un livre pour décovurir la pédagogie Montessori, et un autre pour avoir des idées d’activités à faire avec son enfant.